dimitriphilopoulos.com

Dimitri PHILOPOULOS

Avocat et Docteur en médecine

Défense de victimes d'erreurs médicales et d'accidents de la route
22 av. de l'Observatoire - 75014 PARIS
Tél. 01 46 72 37 80

Avocat - Handicap - Enfant - IMOC
Preuve du lien de causalité

Notre automate simulé et l'acidose métabolique

Ce simulateur développé par notre cabinet permet de calculer l'acidose métabolique selon les algorithmes utilisés par les grandes marques commercialisées. Entrez dans le simulateur le pH et la pCO2 mesurés à la naissance et appuyez sur Calculer. Un déficit de base dans le liquide extracellulaire (lec) supérieur ou égal à 12 mmol/l ou un pH eucapnique inférieur ou égal à 7,13 sont compatibles avec un manque d'oxygène à l'origine d'une infirmité motrice cérébrale (IMC). Pour ce qui est du déficit de base du sang, il est d'utilisation moins fiable car ne corrigeant pas la composante respiratoire contrairement au déficit de base du lec et le pH eucapnique.

Utiliser notre appareil simulé d'analyse des gaz du sang

Précisions

Dimitri PHILOPOULOS a développé et validé un automate de gazométrie simulé utilisé dans les affaires d'erreurs à l'accouchement et la naissance (par exemple pour un enfant atteint d'infirmité motrice cérébrale - IMC). Les automates simulés fonctionnent avec les algorithmes utilisés par les grandes marques commercialisées : à partir des paramètres mesurés (le pH et pCO2 du dossier médical de la victime), ils calculent les différentes mesures de l'acidose métaboliques (témoin d'un manque d'oxygène à la naissance) notamment le déficit de base du sang, le déficit de base du liquide extra-cellulaire et le pH eucapnique (appelé aussi pH réduit ou pH corrigé). Les deux derniers sont les plus importants car tenant compte de l'acidose respiratoire (une simple accumulation de gaz carbonique qui ne montre pas un manque d'oxygène sévère). Maître Dimitri PHILOPOULOS a constaté :

« Notre analyseur simulé des gaz du sang nous permet de montrer que les allégations des médecins conseils des assureurs sont le plus souvent infondées ou impossibles sur le plan scientifique. En conséquence, ces automates simulés permettent d'argumenter efficacement pour les victimes d'erreurs médicales commises lors de l'accouchement et la naissance. En effet, les chances de succès d'une action en justice dépendent étroitement de cette analyse sanguine du nouveau-né qui montre si, oui ou non, l'enfant a subi un manque d'oxygène suffisamment sévère pour être à l'origine d'une encéphalopathie anoxo-ischémique et ultérieurement d'une infirmité motrice d'origine cérébrale ou IMOC. »

Calcul de l'acidose métabolique par le pH eucapnique Pour aller plus loin

Le pH eucanique est un autre moyen de calculer l'acidose métabolique (dangereuse pour le foetus) par l'élimination de l'acidose respiratoire (non dangereuse pour le foetus) du pH ce qui laisse un pH réduit ou corrigé pour cette composante respiratoire. Encore faut-il calculer correctement le pH eucapnique car deux études publiées en 2013 et 2016 proposent un calcul erroné comme l'avait montré notre étude sur 10.000 prélèvements au cordon générés avec un automate de gazométrie simulé : le résumé de notre étude figure ci-dessous.

Résumé

Validité du calcul du pH eucapnique à la naissance dans un échantillon généré avec un appareil de gazométrie simulé

Résumé

Objectif : La composante respiratoire d'un pH au cordon peut être éliminée par la détermination du pH à un niveau normal de la PCO2 mais les méthodes publiées pour une utilisation dans un contexte d'hypocapnie peuvent ne pas s'appliquer chez le nouveau-né avec hypercapnie.

Méthodes : Etude de la validité externe de la détermination du pH eucapnique par la méthode qui consiste à ajouter 0,08 unité pH par tranche excédentaire de 10 mmHg de PCO2 par rapport à une valeur normale chez le nouveau-né de 50 mmHg. La validation était effectuée avec 10.000 prélèvements au cordon générés avec un appareil de gazométrie simulé qui calcule le déficit de base du liquide extracellulaire à partir du pH et la PCO2. Le critère principal de validation était la racine de la moyenne des carrés des erreurs des prédictions du pH. A titre de comparaison, la relation entre le pH et le logarithme de la PCO2 était modélisée.

Résultats : La racine de la moyenne des carrés des erreurs de la méthode était de 0,164 unité pH soit 66% supérieure à celle du modèle avec la transformation logarithmique de la PCO2. L'approximation de 0,08 unités pH par tranche excédentaire de 10 mmHg de PCO2 était trouvée pour PCO2 entre 20 et 50 mmHg mais non pas pour PCO2 > 50 mmHg.

Conclusion : La méthode qui consiste à ajouter 0,08 unité pH par tranche excédentaire de 10 mmHg de PCO2 n'est pas valide pour la détermination du pH eucapnique chez le nouveau-né avec hypercapnie.

Mots-clé : pH eucapnique, acidose métabolique, encéphalopathie néonatale, hypercapnie, validité externe


Vous pouvez consulter le texte entier de cette étude au portail de recherche RG
Vous pouvez consulter les figures de cette étude dans sa collection sur notre page