dimitriphilopoulos.com

Dimitri PHILOPOULOS

Avocat et Docteur en médecine

Défense de victimes d'erreurs médicales
22 av. de l'Observatoire - 75014 PARIS
Tél. 01 46 72 37 80
Erreur médicale lors de l'accouchement

Erreur médicale lors de l'accouchement : comment savoir si le handicap de votre enfant est dû à un manque d'oxygène à la naissance

Vérifiez les 9 critères ci-après afin de savoir si l'infirmité motrice cérébrale (IMC) de votre enfant est consécutive à une asphyxie (anoxie ou manque d'oxygène) à la naissance : certains critères peuvent ne pas être présents donc vous devez toujours consulter un professionnel du droit spécialiste pour examiner ensemble le dossier médical de votre enfant.

  • Acidose métabolique : un manque d'oxygène à l'origine d'un handicap par infirmité motrice cérébrale est reconnaissable par la présence d'une acidose métabolique mise en évidence par un prélèvement du sang au cordon ombilical. Un pH néonatal inférieur à 7,1 et un déficit de base supérieur à 11 mmol/l traduisent une acidose métabolique témoin d'un manque d'oxygène à la naissance. Cependant, ce prélèvement n'est pas toujours pratiqué malheureusement.
  • Encéphalopathie néonatale : un enfant né à terme ou près du terme qui a subi un manque d'oxygène à l'origine d'une infirmité motrice cérébrale aurait eu des perturbations cliniques de la fonction neurologique dans les premiers jours de vie.
  • IMC de type tétraplégie spastique ou dyskinétique : un enfant qui a subi un manque d'oxygène à l'origine d'un handicap aurait certains types d'infirmité motrice cérébrale à savoir une tétraplégie spastique ou dyskinétique.
  • Exclusion d'autres causes : un manque d'oxygène à la naissance n'est pas la seule cause d'une infirmité motrice cérébrale. En effet, différentes causes existent telles que la prématurité, l'infection et d'autres.
  • Un événement obstétrical qui signe l'asphyxie : un enfant qui a subi un manque d'oxygène à l'origine d'une infirmité motrice cérébrale aurait subi un événement obstétrical qui explique l'asphyxie comme par exemple une compression du cordon ombilical ou une pathologie du placenta mais souvent l'événement n'est pas retrouvé.
  • Des anomalies prononcées du rythme cardiaque fœtal : un enfant qui a subi un manque d'oxygène à l'origine d'une infirmité motrice cérébrale aurait eu des anomalies du rythme cardiaque fœtal lors de l'accouchement comme des ralentissements répétés ou une bradycardie.
  • Un score d'Apgar bas : un enfant né à terme ou près du terme qui a subi un manque d'oxygène à l'origine d'une infirmité motrice cérébrale aurait eu un score d'Apgar bas au-delà de 5 minutes de vie.
  • Atteinte d'autres organes : un enfant qui a subi un manque d'oxygène à l'origine d'une infirmité motrice cérébrale aurait eu une atteinte du cerveau mais aussi d'autres organes tels que reins, foie et poumons.
  • Lésions sur l'imagerie précoce : un enfant né à terme ou près du terme qui a subi un manque d'oxygène à l'origine d'une infirmité motrice cérébrale aurait eu des lésions non-focales visibles sur l'imagerie du cerveau pratiquée dans les premières semaines de vie souvent au moyen d'une IRM cérébrale.
N'hésitez pas à consulter notre page d'accueil pour plus d'informations sur notre cabinet et à prendre contact avec nous si vous êtes victime d'une erreur médicale.
           

Comment créer un lien à cette page pour partager cette infographie

Ceci apparaîtra comme :

Infographie sur les erreurs médicales lors de l'accouchement